Comment choisir son chasseur d’appartement à Paris ?

Si vous recherchez un appartement à Paris, les services d’un chasseur d’appartement seraient d’une grande utilité. Ce type de prestataires étant nombreux, vous vous demandez certainement comment trouver le bon. Ce guide vous présente les paramètres à prendre en compte pour trouver le bon chasseur d’appartement à Paris.

Assurez-vous de ses aptitudes

Le métier de chasseur d’appartement étant réglementé, votre prestataire doit détenir sa carte de transaction professionnelle (carte T). Il s’agit du document officiel délivré par la préfecture. Il est nécessaire à tout professionnel foncier. Pour l’obtenir, le chasseur immobilier doit justifier d’un niveau d’études supérieures ou d’une expérience professionnelle adéquate. Cette carte vous garantit donc que votre partenaire dispose d’une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) et d’une garantie financière en cas de gestion de fonds.

Vous devez également vérifier que le chasseur immobilier appartient à une fédération de chasseurs d’appartement. En effet, deux fédérations reconnaissent aujourd’hui la profession de chasseur immobilier. Ce dernier doit donc être membre de l’une d’elles. Il s’agit notamment de la Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers (FNCI) et de la Fédération Française des Chasseurs Immobiliers (FFCI).

Opter pour un chasseur appartenant à l’une de ces fédérations reste un gage de qualité et de sécurité pour vous. Ces dernières imposent à leurs membres la signature d’une charte au travers de laquelle ils s’engagent à offrir le meilleur service possible aux clients. L’autre atout de ces professionnels réside dans le fait qu’ils disposent d’un large réseau de fournisseurs.

Évitez les chasseurs immobiliers qui chassent et qui vendent simultanément

Une erreur à absolument éviter lors de votre choix est celui de collaborer avec un chasseur immobilier qui se revendique également agent immobilier. L’agent immobilier reste principalement au service du bailleur ou du vendeur, tandis que le chasseur immobilier est censé servir le locataire ou l’acquéreur. Bien que ces deux métiers soient complémentaires, le chasseur qui vend des biens devient un concurrent des agences.

La conséquence risque donc de peser sur vous, car ces dernières ne lui proposeront plus des biens hors marchés. Il existe tout de même des exceptions comme lorsque le client acquéreur désire vendre en parallèle son actuel bien immobilier pour constituer un apport pour son achat. Un tel cas ne devrait donc pas entacher les relations du chasseur avec les vendeurs professionnels.

Choisissez un chasseur immobilier qui vous inspire confiance et qui respecte la loi Hoguet

Pour mieux comprendre votre demande, votre prestataire doit en apprendre un peu plus sur vous. Il devra donc vous connaître suffisamment pour cerner les éléments susceptibles de combler vos attentes.

Pour ce faire, vous aurez à vous confier à lui sur les motifs de votre potentiel achat, vos passions, vos préférences, etc. La relation de confiance est donc primordiale entre vous et votre chasseur d’appartement. Si lors de votre premier entretien, sa façon d’être, son comportement, son empathie, et surtout son écoute ne vous convainquent pas, cherchez-en un autre.

Assurez-vous aussi que votre partenaire maîtrise bien la loi Hoguet, conformément à laquelle il ne sera rémunéré qu’à la signature effective de l’acte authentique. Cette loi stipule qu’aucun paiement, de quelque nature que ce soit, ne doit être effectué avant la conclusion de la vente ou de l’achat. Si éventuellement, un chasseur immobilier exige le moindre paiement à l’avance, il est vivement recommandé de refuser ses services.